MOLLESSE, nom

règle-cordial


Définition de mollesse

nom féminin singulier
  1. Caractère de ce qui est mou, qui manque de fermeté.
  2. (vieilli) Style de vie facile et voluptueux, sybaritisme.
  3. Paresse, manque de volonté, apathie.
  4. Manque de vigueur, de style dans une œuvre.
  5. Aspect d'une forme douce.
  6. Particularité d'un climat.

Synonymes de mollesse


  • sybaritisme, volupté, indolence
  • paresse, passivité, indolence, lâcheté, lymphatisme, faiblesse, apathie, insensibilité, nonchalance, aboulie, nonchaloir, atonie

Contraires de mollesse


  • fermeté, ardeur, excitation

Exemples d'utilisation de mollesse


habitudes de mollesse
"plus tard, il serait difficile de remédier à des habitudes de mollesse invétérée, et aux vices de conformation intérieurs et extérieurs qui en résultent." (Louise d' Alq 1883 "Notes d'une mère")

preuve de mollesse
"Tantôt il faisait preuve de mollesse, d'indolence, tantôt il s'agitait pour la cause la plus futile." (Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski 1880 "Les Frères Karamazov")

sensation de mollesse
"Car, qu'on y prenne bien garde, les parties d'un corps qui cèdent à mon doigt sont la plus prochaine cause de ma sensation de mollesse, et les vibrations de l'air, excitées par le corps sonore, sont la plus prochaine cause de ma sensation du son." (François Marie Arouet, dit Voltaire 1738 "Elements de la philosophie de Newton")

état de mollesse
"Ils me parurent d'une figure charmante, mais dans un tel état de mollesse et d'abattement, que je crus d'abord qu'ils étaient malades." (Donatien Alphonse François de Sade, dit Marquis de Sade 1791 "Justine ou les malheurs de la vertu")

certaine mollesse
"Bien plus, une certaine mollesse d'esprit et de cœur, qu'ils contractent souvent au milieu de ce long et paisible usage de tant de biens, les porte à écarter de leurs plaisirs mêmes ce qui pourrait s'y rencontrer de trop inattendu et de trop vif." (Alexis de Tocqueville 1835-1840 "De la démocratie en Amérique")

douce mollesse
"On doit reprocher encore à la musique actuelle cette douce mollesse, ces sons enchanteurs qui transportent la multitude, et dont l'expression, n'ayant pas d'objet déterminé, est toujours interprétée en faveur de la passion dominante." (Jean-Jacques Barthélemy 1788 "Voyage du jeune Anacharsis en Grèce")

extrême mollesse
"Il n'y a lieu de s'étonner, dit l'illustre historien, ni de l'extrême mollesse des assiégeants pendant la majeure partie du mois d'août, ni de l'obstination aveugle des assiégés." (Louis Noir 1793 "Le bataillon de la Croix-Rousse")

gracieuse mollesse
"Elle y saisit des fruits, les mangea, puis se laissa tomber à terre avec la gracieuse mollesse qu'on admire chez les écureuils." (Honoré de Balzac 1832 "Adieu")

grande mollesse
"La rapidité de la pente des hautes sommités et la trop grande mollesse ou la trop grande dureté de leur surface ne sont pas les seules causes de la fatigue que l'on éprouve en les gravissant." (Horace-Benedict de Saussure 1796 "Premières ascensions au Mont-Blanc")

honteuse mollesse
"il n'y a pas à leurs yeux de plus honteuse mollesse que de faire usage de selles." (Jules César Antiquité "La Guerre des Gaules")

étrange mollesse
"L'étrange mollesse, la prodigieuse négligence qui allaient de pair avec la violence impulsive et spasmodique de la vieille époque, sont fort bien caractérisées par ce fait que le secrétaire du ministre n'était pas sténographe et qu'il n'y avait pas de téléphone dans l'endroit." (Herbert George Wells 1905 "Au temps de la comète")

mollesse d'esprit
"Bien plus, une certaine mollesse d'esprit et de cœur, qu'ils contractent souvent au milieu de ce long et paisible usage de tant de biens, les porte à écarter de leurs plaisirs mêmes ce qui pourrait s'y rencontrer de trop inattendu et de trop vif." (Alexis de Tocqueville 1835-1840 "De la démocratie en Amérique")

mollesse d'une vie
"La mollesse d'une vie nonchalante l'avait trop énervé pour qu'il pût supporter la douleur des autres." (George Sand 1861 "Consuelo")

mollesse de la reprise
"Mais l'événement sur le marché mondial des obligations a été la nouvelle chute des rendements des bons du Trésor américains, la mollesse de la reprise de l'économie aux Etats-Unis ne rendant guère plausible une remontée des taux directeurs de la réserve fédérale." (Le Monde 1993 "Extrait du Monde de septembre 1993")

mollesse des corps
"mais l'artiste qui met en oeuvre les corps particuliers, ne trouve rien de tout cela, et il est obligé de tenir compte des déviations des lignes, des aspérités des surfaces, de la mollesse des corps, de la résistance des milieux, etc." (Louis-Gabriel de Bonald 1802 "Législation primitive, considérée dans les derniers temps par les seules lumières de la raison")

Mots proches de mollesse


viande, tendre, spongieux, inconsistant, élastique, flexible, souple, mollasse, mollet, élavé, émollient, flasque, de cire, malléable, plastique, fluide, ductile, maniable, tendreté, inconsistance, morbidesse, souplesse, élasticité, flaccidité, avachissement, amollissement, malléabilité, ductilité, flexibilité, fluidité, plasticité, amollir, mollir, ramollir, attendrir, modeler, malaxer, fléchir, céder, s'avachir, déraidir, assouplir, mollifier, détendre, desserrer, détordre, détortiller, inaction






Une question, une suggestion  ? Écrivez-nous !

Copyright @ Synapse Développement 2019