BAVARDAGE, nom

règle-cordial


Définition de bavardage

nom masculin singulier
  1. Fait de bavarder, de parler d'abondance, ensemble de propos futiles.

Synonymes de bavardage


  • loquacité, confabulation, bagou, jacasserie, bagout, jacassement, caquet, mal, logorrhée, jactance, verbiage, verbosité, causette, bla-bla, propos familiers

Contraires de bavardage


  • mutisme, discrétion

Exemples d'utilisation de bavardage


forum de bavardages
"Le travail est une des principales caractéristiques de la prépa donc fr.éducation.superieur.prepa n'est pas censé devenir un forum de bavardages sur l'anecdote de chacun." (Site Web 1995-2007 "Page de Site Web ou newsgroup")

goût du bavardage
"à travers leur goût du bavardage et de l'exhibition, on sent parfois percer de vraies angoisses." (Simone de Beauvoir 1949 "Le deuxième sexe")

heures de bavardage
"Enfin, deux heures de bavardage inutile épuisèrent les forces d'un homme qui avait subi un accès de colère de toute une nuit." (Henri Beyle, dit Stendhal 1830 "Le Rouge et le Noir")

minutes de bavardage
"Après quelques minutes de bavardage oiseux, il donna des signes de lassitude." (Henri Troyat 1953 "Les Semailles et les Moissons")

service de bavardage
"Serveur abritant un service de bavardage Internet." (Site Web 1995-2007 "Page de Site Web ou newsgroup")

grand bavardage
"Un grand bavardage s'éleva de la foule." (Albert Londres 1929 "Terre d'ébène")

incessant bavardage
"soucieux, préoccupé, ennuyé même, et, le moment venu, au lieu de donner carrière à l'incessant bavardage qui lui était habituel, il observa un mutisme presque absolu." (Ernest Capendu 1885 "Une famille en location")

intarissable bavardage
"puis, comme s'il eût craint d'être repris par l'intarissable bavardage bourdonnant à ses oreilles depuis le matin, il remonta à droite, il ne se crut en sûreté que devant le grand portail, où l'on ne pouvait l'apercevoir de la cure." (Émile Zola 1875 "La Faute de l'Abbé Mouret")

interminables bavardages
"Décidément le bosseman aimait à se rattraper, en ma compagnie, de l'inattention que le capitaine Len Guy ou Jem West prêtaient d'ordinaire à ses interminables bavardages." (Jules Verne 1897 "Le sphinx des glaces")

long bavardage
"Voilà un long bavardage." (François-René de Chateaubriand 1903 "Correspondance de Chateaubriand avec la Marquise de V...")

petit bavardage
"Je crois même avoir démêlé, à travers votre petit bavardage, que vous pourriez le compter pour beaucoup." (Pierre Choderlos de Laclos 1782 "Les liaisons dangereuses")

simple bavardage
"mais ces derniers mots le firent se retourner vers Flavie, qui, elle, écoutait attentivement le baron, se demandant ce que signifiaient ces paroles et à quel but elles tendaient, car ce n'était assurément pas un simple bavardage." (Hector Malot 1876 "Ida et Carmelita")

vain bavardage
"Ce que Donat avait dit de la fille du bourgmestre et de la demoiselle du château n'avait été qu'un vain bavardage, ce n'était qu'Anneken[1], la fille du garde champêtre, qui lui trottait dans la tête." (Henri Conscience 1887 "Le pays de l'Or")

bavardage incessant
"mais à ce bavardage incessant qui, dans la dernière bourgade, scrute les actions les plus indifférentes, compte les plats de dessert chez le préfet et voit les côtes de melon à la porte du petit rentier, qui tâche d'entendre l'or au moment où la main de l'Économie l'ajoute au trésor, et qui, tous les soirs, au coin du foyer, estime le chiffre des fortunes du canton, de la ville, du département!" (Honoré de Balzac 1844 "Modeste Mignon")

bavardage insignifiant
"Il y a le bavardage insignifiant, et le bavardage pompeux qui signifie moins encore." (Jules Renard 1897-1910 "Journal 1887-1910")

bavardage insipide
"Quand on ne veut pas se contenter des aperçus informes formés par le sens commun, il faut bien suivre des procédés tout opposés à ceux des sociologues, qui fondent leur réputation, auprès des sots, grâce à un bavardage insipide et confus." (Georges Sorel 1907 "Réflexions sur la violence")

bavardage inutile
"Enfin, deux heures de bavardage inutile épuisèrent les forces d'un homme qui avait subi un accès de colère de toute une nuit." (Henri Beyle, dit Stendhal 1830 "Le Rouge et le Noir")

bavardage de gens
"sont des récits de songes, parce qu'il est impossible de voir un ange les yeux ouverts, cette explication n'est qu'un bavardage de gens qui veulent trouver bon gré mal gré dans l'Écriture les billevesées d'Aristote et leurs propres rêveries." (Baruch Spinoza 1670 "Traité théologico-politique")

bavardage des enfants
"Comme il passait devant la porte de la salle à manger, tout blanche de la clarté vive de la lampe, toute bruyante du bavardage des enfants, il allongea la tête, disant de sa voix souple:" (Émile Zola 1874 "La Conquête de Plassans")







Une question, une suggestion  ? Écrivez-nous !

Copyright @ Synapse Développement 2019