PLANQUE, nom

règle-cordial


Définition de planque

nom féminin singulier
  1. (familièrement) Cachette.
  2. (familièrement) Situation abritée, sans risque.
  3. (familièrement) Travail facile et bien payé.


Synonymes de planque


  • refuge, cachette, abri, asile, gîte
  • tapis, niche, cache, blottis, enferme, musse, éclipse, déguise
  • tapis, embusque, cache, abrite, terre, clapis

Contraires de planque


  • colporte, trahis, transpire, dévoile
  • débusque

Exemples d'utilisation de planque


jours de planque
"Dix jours de planque, de trains, de stress." (Jean-Bernard Pouy 1985 "Suzanne et les ringards")

nuit de planque
"En semaine, il se douche le soir après le turbin, parfois le matin avant d'y aller s'il est rentré tard la veille, suite à une nuit de planque harassante ou un flagrant délit mouvementé." (Jean-Hugues Oppel 1998 "Ténèbre")

bonne planque
"Pour ces deux types, c'est peut-être une petite sinécure, un travail supplémentaire, rémunérateur, une bonne planque." (Francis Ryck 1974 "Le testament d'Amérique")

meilleure planque
"Mais Julot pensait qu'en effet, la meilleure planque, c'est celle du bibliothécaire qui faisait le tour des cellules quand il lui plaisait." (André Héléna 1988 "Le donneur")

nouvelle planque
"Oui, avant de chercher une nouvelle planque, j'ai préféré t'attendre et mettre mes affaires chez un mec." (Albertine Sarrazin 1965 "L'astragale")

petite planque
"Il comptait bien là-dessus, la vache, que je m'étais fait une petite planque." (Louis-Ferdinand Céline 1952 "Mort à crédit")

planque idéale
"Et puis, c'était une planque idéale, un des rares endroits déclarés à son vrai nom, que l'Agence ne connaissait même pas." (Francis Ryck 1995 "L'honneur des rats")

planque de la rue
"Regarde la planque de la rue Myrrha." (Franck Pavloff 1996 "Un trou dans la zone")

planque de terroriste
"On dirait une planque de terroriste." (Bertrand Delcour 1996 "Blocus sous")







Une question, une suggestion  ? Écrivez-nous !

Copyright @ Synapse Développement 2019