MUNIFICENCE, nom

Définition de munificence  

nom féminin singulier
  1. (langage soutenu) Largesse, grande générosité.

Signaler une erreur ou un oubli
Je cherche

Difficultés de munificence  


Stylistique et sémantique
Générosité extrême. A ne pas confondre avec "magnificence", caractère somptueux.

Synonymes de munificence  


Exemples d'utilisation de munificence  


acte de munificence
"Le ministre de l'intérieur, jaloux de consacrer dignement cet acte de munificence, s'était fait un devoir d'ordonner de mettre sur la cage en fer des deux quadrupèdes:" (Édouard Corbière 1835 "Scènes de mer")

inépuisable munificence
"sa sagesse éternelle, dans son inépuisable munificence, a si paternellement doué la créature." (Eugène Sue 1845 "Le juif errant")

royale munificence
"Ces derniers sont réellement grandioses, et annoncent la royale munificence dont ils tirent leur origine." (Arthur Young 1792 "Voyages en France pendant les années 1787, 1788, 1789")

munificence nationale
"l'autre, dans les nombreuses chaires que lui entretient la munificence nationale, peut journellement développer, devant d'immenses auditoires, l'universelle efficacité de ses conceptions ontologiques et la prééminence indéfinie de ses études littéraires." (René Rémond 1842 "Discours sur l'esprit positif")

munificence de ses dons
"Il avait été longtemps un des soutiens les plus zélés de ce ministre et se distingua par la munificence de ses dons patriotiques pour la continuation de la guerre contre la France." (Revue des Deux Mondes 1837 "Hommes d'état de la Grande Bretagne - Sir Robert Peel")

munificence des princes
"Combien il serait indigne de la majesté divine de ne mettre en possession du salut que la moitié de l'homme, et d'accorder avec parcimonie, tandis que la munificence des princes de la terre eux-mêmes est toujours complète!" (Tertullien Antiquité "De la Résurrection de la chair")

munificence du père
"Elle vendit tout ce qu'elle tenait de la munificence du père de son enfant, fit une somme de cent et quelques mille francs, la plaça sur sa propre tête en viager, à un taux considérable, et se composa de cette manière un revenu d'environ quinze mille francs, en prenant la résolution de tout consacrer à l'éducation de son fils, afin de le douer des avantages personnels les plus propres à faire fortune et de lui réserver à force d'économies un capital à l'époque de sa majorité." (Honoré de Balzac 1842 "Albert Savarus")




Achetez Cordial

Le correcteur Cordial



Vous souhaitez gagner du temps ?
Utilisez Cordial dans Word et Outlook sans avoir à copier coller vos textes.



Découvrez de nouveaux mots !


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut