GLACIS, nom

Définition de glacis  

nom masculin invariant en nombre
  1. Talus, pente douce et unie.
  2. Fortification. Talus de fortification, pente adoucie qui descend du haut du chemin couvert jusqu'à la campagne ouverte.
  3. Pente donnée à la saillie d'une corniche.
  4. Préparation de couleurs qu'on applique sur d'autres couleurs pour leur donner plus d'éclat.

Signaler une erreur ou un oubli
Je cherche

Exemples d'utilisation de glacis  


bas des glacis
"Le capitaine Rolfo, les bourgeois et moi, appuyés contre la rampe, nous regardions la plaine couverte de neige, où quelques patrouilles allemandes erraient dans le brouillard, et plus près de nous, au bas des glacis, la sentinelle wurtembergeoise, immobile dans l'allée des peupliers qui mène à la grande échoppe de la Tuilerie." (Émile Erckmann et Alexandre Chatrian Erckmann et Chatrian 1867 "Le blocus")

crête du glacis
"derrière la foule des fantassins, ils apercevaient les gueules de cent canons qui les visaient depuis la crête du glacis." (Patrick Rambaud 1997 "La Bataille")

technique des glacis
"Ses tableaux peuvent ainsi devenir d'une profondeur toute méditative, pour peu qu'il utilise l'ancienne technique des glacis." (Le Monde 1994 "Extrait du Monde d'août 1994")

ancien glacis
"Ses croisées regardaient le fossé et l'ancien glacis de la ville." (George Eekhoud 1900 "La faneuse d'amour")

petit glacis
"Vois-tu, jeune homme, disait le vieillard sans se détourner, vois-tu comme au moyen de trois ou quatre touches et d'un petit glacis bleuâtre, on pouvait faire circuler l'air autour de la tête de cette pauvre sainte qui devait étouffer et se sentir prise dans cette atmosphère épaisse!" (Honoré de Balzac 1831 "Le Chef-d'oeuvre inconnu")

véritables glacis
"Les véritables glacis, les promontoires menaçants!" (Louis-Ferdinand Céline 1952 "Mort à crédit")

glacis continental
"Le glacis continental est une zone sous-marine de la plaine abyssale bombée située au pied du talus continental." (www.wikipedia.org 2007 "Extrait de l'encyclopédie Wikipédia")

glacis est-européen
"On ne dira jamais assez le caractère quasiment translucide de la pensée politique de George Orwell qui, non content de décrire comme personne la révolution trahie et les systèmes totalitaires (Animal Farm et 1984), avait envisagé, dès les années 40, que le retour à la démocratie ne découlerait pas de réformes suscitées par l'appareil mais de mouvements populaires comme ceux dont on a été témoin, d'abord en Pologne, puis dans quelques autres pays du glacis est-européen." (Le Monde Diplomatique 1990-2007 "Article du Monde Diplomatique")

glacis protecteur
"Dans le vain espoir d'apaiser sa fièvre obsidionale, il s'est entouré d'un glacis protecteur, et pour cela, il a subjugué les nations voisines." (Le Monde Diplomatique 1990-2007 "Article du Monde Diplomatique")

glacis soviétique
"C'est donc une histoire inachevée, si malheureuse soit-elle, qui reprend inéluctablement son cours une fois le glacis soviétique disparu." (Le Monde Diplomatique 1990-2007 "Article du Monde Diplomatique")

glacis de couleurs
"Stein, à Cardiff et au Châtelet), glacis de couleurs transparentes," (Le Monde 1992 "Extrait du Monde de septembre 1992")

glacis de la citadelle
"Quand les troupes furent formées en carré sur les glacis de la citadelle, il les menaça de les faire décimer, si on ne lui dénonçait pas sur-le-champ le nom des coupables:" (Charles Mullié 1840 "Don Baldomero Espartero")

glacis de la forteresse
"S'il me tombe sous la main, je le fais juger dans les vingt-quatre heures, et nous le fusillerons sur les glacis de la forteresse." (Alexandre Pouchkine 1836 "La Fille du capitaine")

glacis de la place
"Il y eut alors un combat, qu'on pourrait considérer comme une petite bataille en miniature, entre les glacis de la place et les blockhaus construits par les troupes du blocus." (Jean-Baptiste Auguste Barrès 1923 "Souvenirs d'un officier de la Grande armée")

glacis des fortifications
"Si j'étais peintre je vous dessinerais le rideau de peupliers sans oublier un seul arbre, - et les gros saules avec les groseilliers épineux qui verdissaient sur leurs têtes, les racines implantées dans leur tronc pourri, - et les glacis des fortifications sur lesquels nous faisions de si belles glissades en nous lançant sur un seul pied, - et la Butte-aux-Cailles avec son moulin à vent; -" (Hector Malot 1878 "Sans famille")



Achetez Cordial

Le correcteur Cordial



Vous souhaitez gagner du temps ?
Utilisez Cordial dans Word et Outlook sans avoir à copier coller vos textes.



Découvrez de nouveaux mots !


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut