COQUETTERIE, nom

règle-cordial


Définition de coquetterie

nom féminin singulier
  1. Goût de la parure, des toilettes recherchées.
  2. Désir de plaire, de séduire.
  3. Élégance un peu trop recherchée.

Expressions françaises avec coquetterie

Coquetterie dans l'œil : Défaut de parallélisme des yeux.


Synonymes de coquetterie


  • séduction, galanterie, charme, minauderie, afféterie, affectation, oeillade, envoûtement
  • agacerie, galanterie, minauderie

Contraires de coquetterie


  • conjuration

Exemples d'utilisation de coquetterie


absence de coquetterie
"sa cravate assez mal nouée révélait une grande absence de coquetterie ou une habitude de préoccupation." (George Sand 1845 "Le meunier d'Angibault")

air de coquetterie
"car je lui vois toujours le même air de coquetterie." (Pierre Carlet de Marivaux 1735 "Le paysan parvenu")

brin de coquetterie
"Il n'était pas méchant diable, tenait parfois des discours très sensés, avait même un brin de coquetterie, une raie soignée sur le côté de la tête, de jolies cravates, une paire de souliers vernis pour le dimanche." (Émile Zola 1877 "L'Assomoir")

espèce de coquetterie
"D'une seule main, il se bande l'épaule, met une espèce de coquetterie à fixer, seul, les épingles de sûreté." (Pierre Boileau et Pierre Ayraud dit Thomas Narcejac Boileau-Narcejac 1976 "La lèpre")

geste de coquetterie
"Mais, si je vous le raconte, dit-elle en s'interrompant elle-même pour effleurer l'une de ses narines avec l'index de sa main droite par un charmant geste de coquetterie promettez-moi de le placer à la fin de votre ouvrage..." (Honoré de Balzac 1829 "Physiologie du Mariage")

instinct de coquetterie
"Comme on tardait un peu à lui ouvrir, elle se retourna un instant, sans doute par un vague instinct de coquetterie féminine, pour voir si l'inconnu ne s'était pas découragé du trajet assez long qu'elle lui avait fait parcourir." (Théophile Gautier 1854 "La Toison d'or")

mouvement de coquetterie
"Thibault fut tout joyeux de se sentir enfermé dans un si charmant costume, et, par un mouvement de coquetterie bien naturel en pareille circonstance, il fut pris du désir immédiat de voir comment ce costume allait à l'air de son visage." (Alexandre Dumas 1857 "Le Meneur de loups")

sentiment de coquetterie
"puis, voyant qu'il tardait à venir, par ce sentiment de coquetterie naturelle au coeur de la femme, elle avait mis une fleur à son côté, une fleur dans ses cheveux, et elle avait attendu encore en sentant son coeur se serrer de plus en plus." (Alexandre Dumas 1845 "Le Chevalier de Maison-Rouge")

certaine coquetterie
"il mettait à les montrer une certaine coquetterie." (Alexandre Dumas 1857 "Les Compagnons du Jéhu")

dernière coquetterie
"Il maigrissait, il avait une face douloureuse, d'une beauté tragique, sous le flot de ses cheveux blancs, qu'il continuait à peigner par une dernière coquetterie." (Émile Zola 1893 "Docteur Pascal")

grande coquetterie
"mais en voilant ainsi le feu de ses regards, elle excitait si bien le désir en paraissant s'y refuser, que si elle n'avait pas eu de profondes terreurs à cacher, son mari aurait pu l'accuser d'une trop grande coquetterie." (Honoré de Balzac 1829 "Les Chouans, ou la Bretagne en 1799")

innocente coquetterie
"Certes, jamais l'humilité ne servit mieux une innocente coquetterie." (Eugène Sue 1842-1843 "Les Mystères de Paris")

moindre coquetterie
"rien ne lui eût été plus pénible que d'en être à jamais séparé, et dans ces dispositions, si la duchesse eût daigné avoir recours à la moindre coquetterie, elle eût conquis ce coeur, par exemple, en lui opposant un rival." (Henri Beyle, dit Stendhal 1839 "La Chartreuse de Parme")

pure coquetterie
"En vérité, par pure coquetterie, vous devriez aimer, et être amant indiscret, et parler de votre objet." (Henri Beyle, dit Stendhal 1834 "Lucien Leuwen")

seule coquetterie
"La seule coquetterie permise c'était la cravate légère, le papillon, monté système." (Louis-Ferdinand Céline 1952 "Mort à crédit")

simple coquetterie
"Par pure et simple coquetterie il le repeignait tous les mois!" (Louis-Ferdinand Céline 1952 "Mort à crédit")

coquetterie charmante
"Adrienne, avec un sourire adorable et un geste d'une coquetterie charmante, tendit sa belle main à Djalma, qui, s'agenouillant, y imprima un baiser de feu dont l'ardeur fit monter un léger nuage rose au front de la jeune fille." (Eugène Sue 1845 "Le juif errant")

coquetterie féminine
"D'autre part, pour que l'habitude n'engendrât pas la satiété, elle mettait en oeuvre toutes les ressources de la coquetterie féminine." (Alfred de Musset 1837 "Le fils du Titien")

coquetterie naturelle
"Son genre de beauté, ses manières, son parler, sa pose s'accordaient pour la douer d'une coquetterie naturelle, qui, chez une femme, semble être la conscience de son pouvoir." (Honoré de Balzac 1834 "La Duchesse de Langeais")

coquetterie des filles
"elle ne donnera point de stimulant à l'humeur guerrière des garçons et à la coquetterie des filles." (Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre 1814 "Harmonies de la nature")

Mots proches de coquetterie


art de plaire, charme, amabilité, fatuité, vanité, galanterie, séduction, minauderie, grâce, prétentions, faire le coquet, faire l'aimable, faire la roue, coqueter, faire des agaceries, faire des avances, minauder, captiver, charmer, ensorceler, fasciner, coquette, Célimène, bourreau des coeurs






Une question, une suggestion  ? Écrivez-nous !

Copyright @ Synapse Développement 2019