observatoire des écrits – Le blog de Cordial

Parcourir les Tags : observatoire des écrits

God save the french ! L’onde de choc du Brexit sur la langue Française

l'onde de choc du Brexit sur la langue française

C’était le mot de l’année 2016 : BREXIT ! Le séisme anglais qui a fait trembler et choqué toute l’Europe. En ce début d’année 2017, comment ne pas revenir sur cet événement marquant de 2016 et sur les conséquences de celui-ci dans les années à venir. En effet, comme on le sait, si le Brexit a automatiquement engendré des conséquences sur l’économie européenne, on n’imaginait moins celles entraînées sur notre douce langue française, et pourtant…

Actuellement la 2ème langue la plus parlée en Europe (après l’allemand), le français pourrait bien se démarquer dans l’avenir. En effet, on estime que d’ici 2050, il y aura plus de 700 millions de francophones dans le monde. Un vrai défi pour les traducteurs et les correcteurs qui risquent de devoir changer de spécialité !

Comment le Brexit va propulser le français dans le monde ?

Après le Brexit, nombreux sont ceux qui se sont demandés si l’anglais devait rester la langue officielle de l’Union Européenne. Quelle serait sa légitimité, alors que l’anglais n’est plus que la langue officielle de l’Irlande et de Malte, soit 1% de la population européenne.

Le Wall Street Journal cite des sources anonymes qui affirment que la Commission va désormais privilégier le français et l’allemand. Jean-Claude Junker, son président, ne devrait intervenir qu’en allemand et en français au Parlement européen. Une information qui n’a pas laissé de marbre les francophiles, bien déterminés à gagner cette bataille. D’aucuns parlent même de « justice linguistique » !

Quelles conséquences dans les écrits internationaux en français ?

Jusqu’ici l’Observatoire des écrits mené par l’équipe Cordial, correcteur orthographique et de grammaire de référence pour le français, montrait des emprunts et des calques essentiellement dus à des usages linguistiques locaux et culturels ou à des anglicismes.

Dans quelques mois, si le français gagne encore en locuteurs, ces types d’erreurs spécifiques seront rejoints par de nombreuses autres liées à des langues maternelles bien plus variées.

De même, de nouveaux mots pourraient très prochainement faire leur apparition et enrichir le vocabulaire français. En effet, au cours des siècles, le lexique du français a été très influencé par les diverses langues avec lesquelles il s’est trouvé en contact au travers des guerres et des échanges culturels. Préparons-nous donc à adopter de nouveaux mots suédois, estoniens ou encore tchèques dans notre future langue française.

Et vous, souhaiteriez-vous faire intégrer des mots étrangers dans la langue française ? Et si oui lesquels ?
N’hésitez pas à nous laisser votre commentaire sur le sujet 😉

Sophie Muller – Chef de Produit Cordial

5 noms de régions, 89 chances de se tromper !

LRMP

 

Il s’avère difficile de choisir le nouveau nom pour la région Languedoc Roussillon – Midi Pyrénées en tenant compte des préférences de chacun. Fort de l’observation de plus de 20 ans d’écrits, Cordial a proposé un argument supplémentaire en offrant son palmarès selon un critère rationnel : la simplicité d’écriture.

Le 24 juin, le nouveau nom de cette grande région sera enfin révélé. Pour le moment, les estimations et contestations vont bon train. En effet, si aujourd’hui « Occitanie » semble en tête, les premières oppositions se font entendre. Une victoire culturelle pour certains, une perte d’identité pour d’autres, c’est un vrai casse-tête qui débute pour les élus régionaux à la recherche d’un nom fédérateur.   

Et si le choix se faisait selon la simplicité d’écriture ?

C’est la question qu’on s’est posée chez Cordial, car toulousains, nous sommes également concernés par ce choix. En effet, lors de nos votes personnels pour le nouveau nom de région, nous nous sommes aperçus que certaines propositions étaient particulièrement difficiles à orthographier. Nous nous sommes donc penchés sur les difficultés que pourraient rencontrer les habitants ou les touristes en écrivant le nouveau nom.

Une analyse sur plus de 20 ans d’écrits

Grâce à l’analyse de plus de vingt ans d’écrits, qui constituent l’Observatoire des écrits Cordial, un classement a pu être établi.

Si l’on se borne donc au nombre de graphies erronées rencontrées sur chaque nom envisagé, le nouveau nom de région serait « Languedoc » grâce à un sans-faute !

Sur la deuxième marche du podium arriverait « Occitanie », avec une grande simplicité d’écriture et une seule erreur recensée : le doublement du « n ». Une faute étonnante car seuls 3 mots doublent le « n » dans ce contexte en français (« tyrannie », « ammannie » et « sparmannie »).

S’en suivrait « Languedoc-Pyrénées » et ses 5 orthographes erronées, à la troisième place.

Le grand gagnant de la difficulté serait « Pyrénées-Méditerranée » avec 69 erreurs possibles. Un chiffre imbattable grâce à la combinaison de deux mots difficiles, et une grande majorité des erreurs sur l’un des mots le plus mal orthographié de la langue française : « Méditerranée ». Un vrai challenge !

Un classement qui révèle les difficultés que pourraient rencontrer les français et touristes lors de l’écriture de leurs prochaines cartes postales.

Sophie MULLER – Chef de Produit Cordial

Infographie Région