Francophonie : 10 expressions originales d’ici et d’ailleurs – Le blog de Cordial

Francophonie : 10 expressions originales d’ici et d’ailleurs

 

cameleon-francophonie

 

Qui dit mois de la francophonie et de la langue française, dit expressions originales !

Et pour cause, avec 274 millions de locuteurs sur les 5 continents, on peut dire que les francophones ont le sens de la formule, et chez Cordial on adore ça. Découvrez nos 10 expressions francophones préférées, et leur signification.

1. Conduire dans les tablettes de chocolat – Sénégal

Autrement dit : conduire sur une route abîmée, défoncée. Une belle métaphore qui réveille notre gourmandise.

2. Le chat est sorti du sac – Canada

Autrement dit :  vendre la mèche, dévoiler la vérité ou comme on dirait en France, « découvrir le pot aux roses ».

3. Tomber dans les pommes – France

Autrement dit : s’évanouir. Une expression bien douloureuse quand on voit la fermeté de certaines pommes.

4. Après moi les mouches – Belgique

Autrement dit : peu m’importe ce qu’il arrivera ou comme on dirait en France, « après moi, le déluge ». 

5. Il ne faut pas être plus catholique que le pape – Canada

Autrement dit : faire plus de zèle que la personne concernée, ou encore, aller trop loin dans ses pensées, dans ses actions.

6. Faire un clopet – Suisse

Autrement dit : faire un petit somme, une sieste.

7. Aller au pas de Caméléon – Congo

Autrement dit : marché lentement, très lentement. Expression moins utilisée dans les pays où les caméléons se font plus rares.

8. Passer la nuit à l’amigo – Belgique

Autrement dit : passer la nuit au poste de police.

9. Se faire rouler dans la farine – France

Autrement dit : se faire duper, tromper. Cette expression tire potentiellement son origine de la farine que les comédiens mettaient sur leur visage pour se maquiller et ainsi éviter qu’on les reconnaisse au 19e siècle.

10. Aller dans le bain avec ses skis – Canada

Autrement dit : être maladroit ou comme on dirait en France, « mettre les pieds dans le plat »

C’est tout pour aujourd’hui, mais nous vous invitons à découvrir plus d’expressions francophones sur le site de TV5 Monde, avec les superbes illustrations d’Archibald.

Et surtout, n’hésitez pas à partager avec nous vos meilleures expressions francophones, nous sommes impatients de les lire !

 

Sophie Muller – Chef de Produit Cordial

 

Share Button

2 Comments

  • Col

    29 mars 2017

    Pourquoi l’amigo dans l’expression 8? Au XVIIIe siècle, les Espagnols qui occupaient Bruxelles mettent les bandits dans la prison de la Vrunt. Ils confondent «Vrunt» (pas de traduction trouvée) et «vriend» (ami). D’où amigo en espagnol. Aujourd’hui existe encore la rue de l’Amigo, «Vruntstraat» en néerlandais, entre la grand-place et le Manneken Pis, et à la place de la prison, il y a depuis un hôtel 5 étoiles, où on passe de très bonnes nuits…

    Reply
    • Sophie Muller

      30 mars 2017

      Bonjour,

      D’après les explications que nous avons, un « amigo » est aujourd’hui un local du commissariat de police dans lequel on enferme les prévenus pour une détention ponctuelle.

      Nous n’avons pas les origines précises de cette expression, mais cela peut effectivement être en lien avec ce que vous dites dans votre commentaire.

      Reply

Laisser un commentaire