Publicité 

Soi-disant

"Soi-disant" ne doit, en principe, se dire que des êtres doués de la parole. L'utilisation de "soi-disant" pour les choses a fait l'objet d'une mise en garde de l'Académie en février 1965. Il faut utiliser, pour tout ce qui n'a pas l'usage de la parole, "prétendu". Il faut donc écrire :

Un soi-disant suspect.
Un soi-disant docteur.
Un soi-disant peintre.

mais :

Une prétendue expérience.
Un prétendu antidote.
etc.

Maurice Grevisse fait remarquer que l'usage contredit largement cette règle qu'il critique d'ailleurs, arguant que le pronom ne joue pas nécessairement le rôle d'un objet.


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut