Publicité 

"Que" pronom relatif

"Que", relatif, peut être complément d'objet direct et sujet réel. Il est parfois attribut ou complément circonstanciel.

1. complément d'objet direct : il concerne les personnes ou les choses, il donne les deux genres et les deux nombres (La femme que j'ai vue. Le livre que j'ai lu. Les livres que j'ai lus. Les femmes que j'ai vues).

2. sujet réel : il a une valeur neutre et se trouve habituellement dans les expressions figées (Advienne que pourra. Fais ce que bon te semble). Voir sujet apparent, sujet réel.

3. attribut : il reprend la plupart du temps l'antécédent ( nom, adjectif, pronom) qu'il renforce par un des verbes d'attribution : Insensé que je suis. L'infirme que je suis devenu. L'eau s'agita, troublée qu'elle était par les remous de la conduite forcée.

4. complément circonstanciel : de mesure ou de temps. Avec les verbes : coûter, peser, mesurer, marcher, courir, vivre, dormir, valoir, etc. il faut faire attention à ne pas confondre le complément circonstanciel avec un objet direct. Le complément circonstanciel répond à la question combien? (Les trente francs que ce livre m'a coûté. Le dix grammes que pèse cette lettre, etc.). Dans cette construction le participe passé est invariable (voir coûté, valu, pesé, etc.).

"Que" est complément circonstanciel de temps quand il a pour antécédent une indication de durée précédée de "depuis, il y a, voilà, voici, ça fait, durant, pendant" (Depuis deux ans que je ne l'ai vu. Voilà six mois que nous ne nous sommes parlé, etc.). Il est toujours complément de temps après les adverbes "maintenant, à présent, aujourd'hui" (Maintenant que nous pouvons nous parler).

 Publicité 


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut