Publicité 

Points de suspension

Les points de suspension marquent une interruption de la phrase, cette interruption peut même avoir lieu au milieu d'un mot (Vous avez vraiment vu un fantô...). Elle peut être très riche en nuances : l'indécision, l'hésitation, le respect des convenances, la réticence, etc. Les points de suspension peuvent marquer, souvent en fin de texte, un inachèvement qui sollicite l'imagination du lecteur. (Des fleuves indolents, des horizons tranquilles, des nuages d'argent...)

Les points de suspension vont toujours par trois. Ils se confondent avec le point final et le point abréviatif. Ils peuvent accompagner la virgule (Il ne sait rien..., il ne voit rien...), le point-virgule, le point d'exclamation ou d'interrogation (Il faut espérer qu'il en tire un profit, sinon ?...). Selon le sens, on place ses divers signes de ponctuation avant ou après les points de suspension. Avant s'ils terminent la phrase, après si la suspension est pensée comme pouvant se prolonger.

On ne met jamais de points de suspension après etc. Les points de suspension ne forcent la majuscule que s'ils se confondent avec une ponctuation de fin de phrase.

 Publicité 


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut