Publicité 

La proposition participiale

La participiale est une proposition subordonnée. Elle n'est introduite par aucun mot subordonnant :

Le travail achevé, ils partirent en vacances.

La participiale (ou proposition participe) a un verbe au participe présent ou passé qui possède un sujet propre. Ce sujet ne peut occuper la même fonction, vis-à-vis d'aucun autre verbe dans la phrase.

Il ne faut pas confondre le participe, noyau d'une proposition, et le participe en apposition, celui-ci n'a pas de sujet propre, il joue un rôle d'adjectif.

Mon ami, trompé par l'obscurité, s'engagea sur le mauvais chemin.

Trompé par l'obscurité est ici une apposition au sujet du verbe principal, Mon ami sujet de s'engagea. Le participe n'a pas de sujet propre, et il n'y qu'une proposition, indépendante.

Mon ami trompé, le vendeur disparut dans la nature.

Il existe deux sujets, le vendeur qui disparaît et Mon ami qui a été trompé. Il y a donc deux propositions : une principale Le vendeur disparut dans la nature et une participiale Mon ami trompé.

La participiale joue un rôle de complément circonstanciel et peut introduire quatre nuances : le temps, la cause, la concession, la condition.

 Publicité 


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut