Publicité 

   Accord du participe passé avec un adverbe de quantité

Lorsqu'un adverbe de quantité accompagné de son complément (Combien de difficultés. Trop de marins. Que de patience, etc.) est en rapport avec un participe passé, celui-ci s'accorde la plupart du temps avec le complément.

Trop de marins sont partis.
Combien de lettres as-tu écrites?

En fait, l' adverbe se comporte comme un déterminant et le nom est le noyau du groupe; c'est avec lui que se fait l'accord.

Mais lorsque c'est l'adverbe de quantité qui exprime, en fait, l'idée dominante, il arrive que l'accord se fasse avec celui-ci.

Trop de complaisance serait blâmé.

Cet accord est habituel lorsque l'adverbe est nominalisé par la présence d'un déterminant.

Le trop de coups qu'il a reçu a usé son cerveau.

Cette nominalisation est fréquente avec "le peu, ce peu, le trop". Mais même dans ce cas, selon l'attention portée par le scripteur, on trouve l'accord avec le nom ou l' adverbe et rien n'empêche d'écrire, par exemple : Le peu de choses qu'il avait retenues.  Publicité 



Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut