Publicité 

La complétive interrogative

La complétive interrogative interroge indirectement. On peut, en français, interroger directement ou indirectement. L'interrogation directe ( principale ou indépendante) utilise deux grandes méthodes : un mot interrogatif ou un des trois procédés suivants : inversion, est-ce que, l'intonation.

Quand viendras-tu?
D'où viendras-tu?
Comment viendras-tu?
Viendras-tu?
Est-ce que tu viendras?
Tu viendras?

L'interrogation indirecte se fait à l'aide d'une proposition subordonnée. Le point d'interrogation disparaît, et l'inversion du sujet aussi (la plupart du temps!).

Je ne sais pas quand tu viendras.
Je ne sais d'où tu viendras.
Je ne sais comment tu viendras.

Les trois autres procédés (intonation, "est-ce que", inversion) donnent l' adverbe interrogatif "si".

Je me demande si tu viendras.

La complétive interrogative joue un rôle essentiel de COD.

Son verbe se met :

- à l' indicatif si le fait est envisagé dans sa réalité (J'ignore qui il est).
- au conditionnel s'il existe une supposition - exprimée ou non (J'ignore ce qu'il ferait).
- à l' infinitif quand existe une idée d'hésitation (Il ne savait que dire).

 Publicité 


Recevez notre newsletter !
facebook twitter google+
Suivez-nous !

FAQ

CONTACT

haut